Actualités
Twitter iconFacebook iconLinkedIn icon

Neige, grêle... au revoir les dégâts !

Publiée le 01/10/2012
Orages de grêle, chutes de neige, l’hiver amène forcément quelques désagréments, aux conséquences parfois sévères pour vos biens et votre logement. Vous pouvez éviter des dommages substantiels en prenant quelques mesures simples.

Tous les ans, c’est la même chose, d’aucuns paraissent surpris, pourtant il faut s’en convaincre : oui, c’est normal qu’il gèle, qu’il neige ou qu’il grêle en hiver ! Parfois dans des proportions qui peuvent mettre à rude épreuve les biens mobiliers ou immobiliers. Il convient donc de protéger ses installations, particulièrement les maisons individuelles, contre les rigueurs hivernales. Et même si votre assurance prévoit une garantie « tempête, neige, grêle », elle ne vous dispense pas d’entretenir correctement votre habitation et de prendre quelques précautions pour éviter des dommages toujours préjudiciables à cette période de l’année.
La grêle comme les précipitations neigeuses importantes ont deux cibles de prédilection : la toiture et l’enveloppe du bâtiment. Alors autant prévoir, dès la conception ou à l’occasion d’une rénovation, des éléments résistants et « de bonne construction » : tuiles en terre cuite, bordures en tôle, crépis isolants, façades en bois figurent ainsi parmi les produits fiables. En revanche, le plastique, les panneaux et capteurs solaires, les baies et toitures vitrées (à moins qu’elles ne soient antichocs ou en verre de sécurité trempé) s’avèrent souvent vulnérables. Autre conseil, basique mais précieux : évitez les toits plats !

Toit et murs entretenus

Limiter les dégâts liés à la neige et à la grêle, c’est également porter une attention particulière à l’entretien de la toiture et des murs. À ce titre, vérifiez la fixation des bardeaux : lors de la fonte, de l’eau ou des morceaux de glace peuvent en effet s’infiltrer dans des bardeaux disjoints… idem dans les petites fissures de maçonneries, colmatez-les avant qu’elles ne s’agrandissent.
N’oubliez pas non plus de nettoyer régulièrement vos gouttières pour que neige et glace fondues puissent s’y écouler librement. La pose de pare-feuilles empêchera leur obstruction par des débris, mousses ou autres feuilles mortes.  

Gare aux tuyaux

Qui dit « grand froid » dit « gel », lequel menace directement tout tuyau dans lequel de l’eau viendrait à se figer. Pour éviter ce genre de déconvenue, quelques précautions s’imposent, à commencer par une bonne isolation des tuyaux les plus exposés : ceux qui passent dans les murs extérieurs ou à proximité, tout comme ceux qui se situent dans les vides sanitaires et dans les greniers. À l’intérieur, n’hésitez pas à ouvrir les portes des chaufferies ou des placards comportant des tuyaux (cuisine, salle de bain) pour permettre une bonne circulation de l’air chaud. Enfin, si vous avez à quitter votre domicile quelques jours, prévoyez qu’un proche effectue une visite de contrôle régulière, notamment pour vérifier le bon fonctionnement du chauffage.

Hauteur exigée

Un gros orage de grêle ou une fonte abondante de neige peuvent provoquer, en quelques minutes, refoulements et inondation de votre habitation. Pour réduire le risque de dégâts conséquents, prenez quelques mesures de prévention élémentaires et permanentes :
  • surélevez vos installations techniques (citerne, chauffe-eau, tableau électrique, ventilation, etc.),
  • si vous disposez d’un sous-sol, n’y laissez pas d’objets de valeur, et si vous disposez d’un étage, montez-les ; 
  • d’une manière générale, essayez de placer ou entreposer vos biens et équipements au-dessus de la cote d'inondation.
À l’extérieur de votre logement, vous pouvez également anticiper, par exemple en nettoyant régulièrement les écoulements au sol et les collecteurs de boues, en vérifiant que les puisards de la rue ne soient pas bouchés ou encore qu’il n’y ait pas d’obstacles à l’évacuation de l’eau. Le cas échéant, même si cela n’est pas forcément drôle, aménagez une rigole !

Que couvre votre contrat ?

Votre contrat Habitation comporte une garantie « tempête, neige, grêle » qui couvre la plupart des dommages consécutifs à ces événements hivernaux : dommages directs à l’habitation (toiture, mobilier, etc.), dommages indirects (hébergement à l’extérieur, dégâts électriques, frais de déblaiement…).
Mais attention, cette garantie neige ne couvre ni les bâtiments et hangars de construction légère, appentis de jardin ou vérandas, ni les plantations, arbres ou clôtures.

Que faire en cas de sinistre ?

Malgré toutes les précautions prises, vous pouvez malheureusement subir un sinistre.
Auquel cas vous êtes invité à contacter  SMACL Assistance au .
Côté assurance, vous disposez d’un délai de 5 jours pour déclarer votre sinistre et l’étendue des dommages subis. Dans votre déclaration, essayez de donner le maximum de renseignements et de précisions, avec photos à l’appui si possible. Vous devez également conserver les matériaux ou objets détériorés qui pourront servir, le cas échéant, dans le cadre de l’expertise.
Toutes les actualités