Actualités
Twitter iconFacebook iconLinkedIn icon

L'éthylotest obligatoire depuis juillet 2012

Publiée le 01/07/2012
Publié le 1er mars, le décret n°2012-284 du 28 février rend obligatoire la détention d’un éthylotest pour tout conducteur de véhicule à moteur. Cette mesure concerne les 36 millions d’automobilistes, ainsi que les pilotes de motos et scooters au-delà de 50 cm3.

Concrètement, l’éthylotest doit porter la marque NF et satisfaire aux conditions de validité prévues par le fabricant, généralement deux ans. Il doit être disponible immédiatement et "non usagé". Un conseil donc : mieux vaut en prévoir plusieurs pour ne pas être pris au dépourvu en cas de contrôle !
D’autant que le coût reste modique (1 à 2 euros l’unité). Si la mesure est entrée en vigueur ce 1er juillet, l’absence d’éthylotest ne sera sanctionnée qu’à partir du 1er novembre, verbalisée par un PV de 11 euros. Autant prendre ses précautions… 

Arnaques : la Prévention Routière appelle à la vigilance

Les douanes françaises sont à l'affût des arrivages d'éthylotests non homologués : elles auraient saisi en un mois près de 20 000 appareils non conformes en provenance de Chine.
"L’association Prévention Routière rappelle qu’avant d’acheter ou utiliser un éthylotest chimique ou électronique, il est impératif de vérifier son homologation, c'est-à-dire que celui-ci comporte bien le marquage NF (norme française) sur l’emballage et sur le produit. Ce marquage vous garantit que le fabricant a respecté une démarche qualité et a fait tester ses produits par un laboratoire indépendant, comme par exemple l'exactitude des mesures d'alcoolémie vérifiée à température ambiante, la vérification de l'exactitude des mesures à 10°C et à 40°C ou encore l'exactitude des mesures après vieillissement thermique."
La liste des fabricants certifiés en France est sur le site du Laboratoire national d'essai (LNE).
Toutes les actualités