Actualités

Retour sur la rencontre avec les élus et dirigeants associatifs de Lille

Publiée le 27/06/2017
Lundi 26 juin à Lille, SMACL Assurances organisait une réunion régionale sur "La responsabilité des élus et des dirigeants associatifs dans l’organisation des fêtes et manifestations". Une belle mobilisation du public avec plus de 120 participants et des échanges riches autour de la capitalisation des expériences et de la préparation des dispositifs.
Réunion de Lille avec les élus et dirigeants associatifs le 26/06/2017 - SMACL Assurances

Une réunion pour partager les expériences

Normes de sécurité, ouverture d'un débit de boisson, occupation de la voie publique, risques d'attentat, nuisances sonores, relation avec les prestataires et préfectures, convention ville-association... Une manifestation mal préparée peut être lourde de conséquences pour ses organisateurs. Les thèmes et échanges de cette rencontre organisée par SMACL Assurances en partenariat avec Mairie 2000, le Crédit Agricole Nord de France et le SNDGCT Nord-Pas-de-Calais, étaient avant tout centrés sur le pragmatisme et les bonnes pratiques.
Floriane Gabriels, Directeur général adjoint de la Ville de Lille, Vie citoyenne et animation de proximité, et Bernard Baudoux, Maire d’Aulnoye-Aymeries, ont partagé leur expérience autour de la thématique "Anticiper pour sécuriser".
Francis Senet, Directeur du service des sports de Berck-sur-Mer, et Sylvain Rigaud, Chargé de projets au sein du Réseau National des Maisons des Associations sont revenus sur la "Responsabilité, l'obsession des détails".
Luc Brunet, Responsable de l'Observatoire SMACL des risques juridiques de la vie territoriale, a fait part des 10 règles d'or pour des fêtes et manifestations réussies, et a répondu aux très nombreuses questions pratiques du public. L'ensemble de cette réunion était animée par Jean-Michel Lobry, PDG de Wéo, Groupe Voix du Nord.

Organiser des fêtes et manifestations : "un acte de résistance"

Les intervenants étaient unanimes, avec l'évolution de la société organiser une fête ou une manifestation est un acte de résistance car il recèle autant de risques que de précautions.
Pour prévenir les 1001 risques afférents aux manifestations, il est indispensable de tout regarder et de vérifier techniquement les éléments (de manière agrée et écrite).
L'actuel contexte rappelle qu'il est aujourd'hui difficile d'avoir une couverture complète du risque, on ne couvre que ce que l'on connaît. Tout le référentiel est dorénavant perturbé et bouge sans arrêt, d'où l'intérêt de travailler en étroite collaboration avec les services préfectoraux et de savoir dire non si toutes les conditions ne sont pas remplies pour mener à bien un événement.
Le débat s'est focalisé sur la capitalisation des expériences pour regarder comment mieux préparer les dispositifs.
L'objectif repose sur la recherche d'une zone de risques la plus complète pour pouvoir la couvrir avec l'assurance adéquate.
L'évolution de l'environnement et du contexte nécessite une couverture complète du risque, mais on ne peut couvrir que ce que l'on connaît. Avec le risque terroriste, tout le référentiel est dorénavant perturbé et bouge sans arrêt. Les élus et associations ont de très nombreuses interrogations face à ces incertitudes car le fond prime sur la forme mais on oublie souvent l'essentiel, c'est toujours ce que l'on a pas imaginé qui arrive.
Cependant, avec un taux de mise en cause des élus inférieur à 1 %, les élus et dirigeants peuvent rester sereins et continuer la résistance pour faire vivre les fêtes et manifestations.
Pour aller plus loin, téléchargez les guides "L'organisation des fêtes et manifestations" et "Gérer la sûreté et la sécurité des événements et sites culturels" des ministères de l’Intérieur, et de la Culture et de la Communication.

"Le monde a changé, vous avez changé et il faut nécessairement que nous changions"

Jean-Luc de Boissieu, président de SMACL Assurances, a ainsi conclu cette soirée en rappelant la nécessaire adaptation de l'assurance face aux évolutions.
Il a rappelé qu'il devient essentiel pour les collectivités, élus, associations et dirigeants qu'ils puissent être accompagnés davantage, qu'ils sollicitent leurs assureurs pour des contrats adaptés et pour leur permettre de nouer un contact spécifique.
"Une attestation d'assurance n'est pas une attestation de sécurité, ni une autorisation préfectorale mais c'est une garantie supplémentaire pour faire face à la charge financière d'un événement."

   
Toutes les actualités