Actualités
Twitter iconFacebook iconLinkedIn icon

Exercice de gestion de crise : "se préparer à être prêt"

Publiée le 14/12/2022 - 

Depuis la loi Matras, la mise en œuvre du Plan communal de sauvegarde doit impérativement faire l’objet d’un exercice au moins tous les 5 ans. Les communes ont compris l’intérêt de cette obligation et commencent à se mettre en ordre de marche. En effet, l’objectif n’est pas uniquement réglementaire, il s’agit surtout de se donner la possibilité de limiter les conséquences dramatiques d’un événement majeur.  

Mardi 29 novembre 2022, il est 8 h 30 et les 4 communes de l’île de NoirmoutierBarbâtre, L’Épine, La Guérinière, Noirmoutier-en-Île (85), se préparent à effectuer une simulation de crise, à la suite d’une tempête fictive avec risque de submersionL’objectif : tester et actualiser leur Plan communade sauvegarde en conditions réelles et apprendre à manipuler leur nouvel outil de gestion des PCSNumérisk PCS.  

Exercice de gestion de crise : la nécessité de s’entraîner pour être prêt 
 

Cet exercice organisé et piloté par la communauté de communes de Noirmoutier et son partenaire Numérisk, avec le soutien de SMACL Assurancesétait l’aboutissement de deux années de travail, du programme de prototypage au développement des outils de coopération, jusqu’à la mise en situation. Une vraie dynamique s’est développée sur le territoire avec la mobilisation de l’ensemble des acteurs : élus, agents, SDIS, gendarmerie, préfecture, DDTM (Direction départementale des territoires et de la mer), etc. À terme, les établissements scolaires et les réserves communales participeront également à l’exercice.  

Certes, il y a un réel écart entre la réalité d’une crise et l’entraînement, mais il est toujours mieux d’y être préparé. La mise en situation est donc indispensable. Elle va permettre de révéler certains profils parmi les agents, de calibrer les cellules d’appui, ou encore d’inciter à la mise en place des points de situation (présenter les actions réalisées, le nombre de personnes impliquées, les besoins potentiels…).  

Comment se déroule un exercice de gestion de crise ?  
 

L’exercice démarre avec la diffusion d’un appel passé par un animateur simulant la préfecture. L’équipe d’animation de l’exercice, positionnée à la communauté de communes, fait parvenir aux participants les informations sur la crise (éléments de scénario) pour qu’ils soient placés devant des problèmes qui leur imposent de prendre des décisions, de donner des ordres, des directives ou de les exécuter. L’exercice se déroule en temps limité sur une « courte durée ». Les actions sont donc concentrées tout en gardant une succession logique entre elles. Des observateurs sont également répartis au sein des différents postes de commandement afin de suivre la chronologie de la mise en situation et d’apprécier les réactions des participants. Tous les acteurs sont simulés par les animateurs. À l’issue de l’exercice, un premier debriefing à chaud est réalisé dans chaque mairie, avec l’ensemble des membres ayant participé à la cellule de crise, puis tous les participants des 4 communes se réunissent pour un retour d’expérience global.  

Louis Gibier - maire de Barbâtre (85)Dans l’action, il y a forcément des choses que l’on ne réussit pas, faut-il que ça ne soit pas au détriment des personnes et des biens. Avec la préparation et nos outils, nous devons être performants. 
Louis Gibier, Maire de Barbâtre  
 



Comment mettre en place un Plan communal de sauvegarde avec Numérisk PCS ?
 
 

À Noirmoutier, les communes disposaient déjà de PCS que les équipes de Numérisk ont intégrés à la plateforme. Ils ont ensuite procédé à l’harmonisation des différents plans pour s’assurer que les cartographies et les données soient équivalentes. Puis ils ont identifié les informations à partager entre les communes telles que les organigrammes, les moyens matériels et les centres d’accueil.  

Aujourd’hui, l’intercommunalité dispose quasiment d’un PICS (Plan intercommunal de sauvegarde), basé sur les données et les moyens d’organisation de chaque commune. Il reste à formaliser l’organisation interne propre à l’intercommunalité. Quel service doit intervenir, dans quelles mesures et à quel moment ?  

Paul Heymes Associé gérant NumériskAvec notre système de gestion du PCS, nous garantissons aux collectivités, une continuité d’activité d’année en année, de mandat à mandat.
Paul Heymes, associé gérant de Numérisk PCS
 

 

 

D’autres exercices de gestion de crise sont organisés sur le territoire 
 

Des exercices de gestion de crise ont également été mis en place à Frontignan dans l’Hérault et à L’Aiguillon-la-Presqu’île en Vendée, lors de la première édition du Résilience Tour® en octobre 2022.  

Laurent Huger maire de l'Aiguillon-la-Presqu'îleLes retours d’expérience parfois malheureux vont nous permettre de faire prendre conscience aux populations qu’elles peuvent vivre sur un territoire contraint et dangereux. Les personnes fragiles ne sont pas uniquement celles qui sont malades ou porteuses de handicap, c’est aussi la personne qui met des boules Quies car elle a du mal à dormir. Ce n’est pas le Plan communal de sauvegarde qui vous permettra de l’informer mais ce sera votre réseau de voisinage. Sans ces dispositifs d’urgence, c’est une personne potentiellement insomniaque que vous laissez mourir chez elle. L’acculturation des élus et des habitants aux risques est donc primordiale. 
Laurent Huger, Maire de L’Aiguillon la Presqu’île
 
PLUS D'INFOS ​
> Pour en savoir plus sur le Résilience Tour®, consultez votre SMACL Infos
Voir toutes les actualités