Actualités
Twitter iconFacebook iconLinkedIn icon

10e journée d'étude de l'Observatoire SMACL

Publiée le 01/10/2011
E-déontologie des fonctionnaires et e-réputation des élusLes atteintes à l’honneur et au devoir de réserve à l’heure de Facebook et des réseaux sociaux.

Du fonctionnaire qui crée un blog dans lequel il dénonce des faits de corruption, à l’agent qui prend publiquement position dans un forum contre la politique menée par la majorité municipale, sans oublier le fonctionnaire qui livre ses états d’âme sur son mur Facebook en écorchant le maire, ou qui poste des messages à caractère politique ou confessionnel en signant avec son adresse électronique professionnelle, les occasions d’atteintes au devoir de réserve et au principe de neutralité du service public sont aujourd’hui démultipliées.

Face à ce tourbillon du web. 2.0, comment réagissent et se positionnent les collectivités et les élus ?
Voient-ils les réseaux sociaux uniquement comme une menace ou les utilisent-ils aussi comme outils de communication ?
Comment les élus et les collectivités peuvent-ils protéger efficacement leur e-réputation ?
Quels sont les pièges à éviter et les meilleures stratégies de riposte ?
Les magistrats et les journalistes puisent-ils leurs sources sur la toile ?
Les réseaux ont-ils bousculé leurs méthodes de travail et d’investigations ?

Autant de questions auxquels répondront élus, fonctionnaires, sociologues, avocats, magistrats et journalistes le 6 octobre prochain à l’occasion de la 10e journée d’étude de l’Observatoire SMACL, en présence de Jacques Pélissard, président de l’AMF.

La 10e journée d’étude de l’Observatoire SMACL se tiendra dans l’Amphi de l’Association des maires de France (AMF), 41, quai d’Orsay, Paris 7e.
Inscription gratuite (nombre de places limité)
.
Toutes les actualités