Actualités
Twitter iconFacebook iconLinkedIn icon

"La RSE : une évidence pour les élus de notre mutuelle"

Publiée le 29/05/2015
SMACL Assurances publie son premier rapport Responsabilité sociétale d’entreprise.
Porté notamment par Jean Auroux, membre du conseil d’administration et président du comité RSE de la Mutuelle, ce document traduit l'adhésion de SMACL Assurances à la Charte du développement durable portée par le Groupement des entreprises mutuelles d’assurance (GEMA) et reflète l’esprit SMACL.
Jean Auroux, président du comité RSE de SMACL Assurances


Vous êtes administrateur de SMACL Assurances et avez initié la création du comité RSE.
Pourquoi un tel comité et un tel engagement ?

Mon engagement est de longue date, plus de 30 ans maintenant. La réforme du Code du travail que j’ai initiée militait, notamment, pour une plus grande représentativité des salariés au sein des instances de décision des entreprises. Aujourd’hui encore, je reste profondément attaché aux vertus du dialogue, du partage du pouvoir et de la responsabilisation de chacun quelle que soit sa position au sein d’une entreprise. La responsabilité sociétale d’une entreprise est animée par cette volonté, même si elle recouvre bien d’autres aspects notamment en direction du public et des partenaires. Ces vertus et valeurs qui me sont chères, sont également propres au mutualisme. Il y a donc une certaine évidence à ce qu’une entreprise comme SMACL Assurances ait constitué un comité qui se préoccupe du respect par ses équipes des valeurs sociales et solidaires qui l’animent. Notre comité RSE a pour mission de s’assurer que le développement de la mutuelle est économiquement responsable, socialement équitable et durablement protecteur de l’environnement. Le présent rapport répond, certes, à une obligation réglementaire (Grenelle 2) mais il est aussi l’occasion de présenter à nos sociétaires d’aujourd’hui et de demain les initiatives et les réalisations engagées par nos équipes. Nous ne l’avons pas conçu uniquement comme un miroir de ce qui a été réalisé mais également comme une projection de nos engagements au regard des attentes exprimées par nos sociétaires, nos salariés, nos élus, nos partenaires et... l’opinion publique.

Les valeurs qui animent SMACL Assurances sont d’ailleurs partagées par la profession…
En effet, la RSE est un moteur pour la profession, emmenée par les deux syndicats professionnels, le Groupement des entreprises mutuelles d’assurance (GEMA) - auquel adhère SMACL Assurances - et la Fédération française des sociétés d’assurance (FFSA) qui rassemble les sociétés anonymes. Ces deux organisations, regroupées au sein de l’Association française de l’assurance, sont convaincues que les assureurs ont une position privilégiée pour promouvoir les actions solidaires et sociales en raison de :

  • leur objet même, celui de la protection des biens et des personnes, et de l’organisation de la continuité de service ou des activités économiques en cas de sinistre,
  • leur rôle dans le domaine de la prévention des risques,
  • leur accompagnement sur le long terme en couvrant les engagements contractés auprès de leurs sociétaires.
Cette conviction est encore plus vive au sein des mutuelles du GEMA car la responsabilité sociétale est la colonne vertébrale du mutualisme.

Un engagement que l’on retrouve également dans le cadre des discussions autour de la Conférence Climat qui aura lieu en France fin 2015. Pourquoi les changements climatiques sont-ils une préoccupation pour les assureurs ?
Parce que la préoccupation du long terme fait partie de nos engagements, et accessoirement, parce que nous payons les conséquences du dérèglement climatique, au sens propre du terme, en indemnisant les victimes des catastrophes naturelles. Pour répondre aux nouveaux enjeux liés au changement climatique, je dirais même à l’urgence climatique, les assureurs doivent pouvoir en appréhender les risques et suivre leurs impacts. Les effets du climat pèsent de plus en plus lourd. Une étude de l’AFA menée en 2009 a montré que, sur 20 ans, entre 1988 et 2007, les événements naturels (sécheresse, inondations, tempêtes) ont coûté 34 milliards d’euros. En se projetant sur la période 2008-2027, ce coût pourrait atteindre 60 milliards d’euros (à mesures de préventions égales). Les données collectées par les assureurs sont donc essentielles pour la prévention. En jouant un rôle clé dans la promotion des bonnes pratiques en matière de prévention et de gestion des risques climatiques, le secteur de l’assurance est naturellement un partenaire des acteurs publics dans l’adaptation de la société au changement climatique. La création, en 2012, de l’Observatoire National des Risques Naturels (ONRN) est un bon exemple d’initiative menée par les assureurs français aux côtés des pouvoirs publics. Dans cette continuité, la profession a choisi d’intervenir activement dans la préparation de "Paris Climat 2015" (COP21) qui se tiendra en fin d’année, au travers notamment de Solutions COP21, dispositif qui réunit des acteurs de la société civile. L’AFA entend marquer, par ses propositions, le rôle des assureurs dans la lutte contre les changements climatiques et la protection de l’environnement.

Revenons à SMACL Assurances. Comment la Mutuelle s’engage-t-elle pour réduire l’impact de son activité sur l’environnement ?
Par une série de mesures très concrètes qui ont d’ailleurs été certifiées en 2012, les trois certifications ont été reconduites en février 2015. Elles concernent le respect de l’environnement (ISO 14001), la qua- lité de service aux sociétaires (ISO 9001) et la santé et le bien-être des salariés (OHSAS 18001). Les réalisations font l’objet d’un développement dans les pages de ce rapport ; je citerai pêle-mêle la réduction des consommations d’énergie, la mise en place d’enquêtes téléphoniques auprès des collectivités qui ont récemment subi un sinistre ou encore l’investissement important de la Mutuelle pour la formation de ses salariés, et l’intégration des salariés en situation de handicap. À ce titre, le partenariat avec l’Agefiph et GEMA Handicap a contribué à mobiliser l’ensemble des collaborateurs et des managers de SMACL Assurances sur cette question.

La formation des salariés est, en effet un des indicateurs du rapport RSE. Mais la Mutuelle a-t-elle cette même préoccupation pour ses sociétaires ?
Notre engagement se situe aussi sur le terrain, aux côtés de nos sociétaires. SMACL Assurances sensibilise et agit par des actions de prévention sur les risques dommages, les véhicules et la maladie professionnelle. Le service dédié aide les responsables des collectivités à analyser leur sinistralité, effectue des visites de risques, repère les points de vigilance, etc. et a développé un réseau de partenaires et de formateurs qui interviennent désormais régulièrement. La démarche Prévention de SMACL Assurances vise aussi à installer une culture et une dynamique auprès des collectivités en récompensant et en partageant les meilleures pratiques. Elle le fait déjà au travers de ses publications, et développe le projet de prix pour la fin de l’année 2015, un premier axé sur la gestion du risque IARD en partenariat avec Territoria, un second spécifique à la réduction de l’impact de l’activité sur la santé des agents, en partenariat avec la MNT.

Au niveau des membres de l’Assemblée générale, comment cet engagement se manifeste-t-il ?
La RSE est naturelle pour une mutuelle car les fondements du mutualisme sont très proches des critères RSE notamment dans la place accordée aux représentants des sociétaires dans la prise des décisions, le mode de gouvernance et plus largement dans son modèle solidaire. SMACL Assurances s’est félicitée de la promulgation de la loi du 31 juillet 2014 relative à l’économie sociale, et particulièrement de l’affirmation de ces valeurs : humanisme, éthique, proximité et démocratie mutualiste. Constitue également une avancée l’inscription dans ce texte de la faculté pour "tout élu ou agent public" de "siéger au Conseil d’administration ou de surveillance d’une société d’assurance mutuelle en tant que représentant d’une personne morale de droit public elle-même sociétaire" (article 57). Il y avait lieu, en effet, de clarifier la situation s’agissant des représentants des collectivités publiques afin que soient équitablement représentés au sein de l’Assemblée générale ou du Conseil, l’ensemble des sociétaires de la Mutuelle. Le comité RSE veille à cette représentation et au respect du processus démocratique en prenant en charge l’organisation des élections mutualistes, plaçant ainsi le sociétaire au cœur de la gouvernance de la Mutuelle.

Comment SMACL Assurances répond-elle à ses sociétaires en difficulté ?
La solidarité est une autre préoccupation chère à notre comité RSE. Par leur origine – collectivités, associations,… – les membres de notre Assemblée générale sont très sensibles à la vocation sociale de la Mutuelle, qui se concrétise notamment au travers du fonds de solidarité géré par l’association SMACL Solidarité. Depuis une trentaine d’années, ce fonds vient en aide aux sociétaires confrontés à des situations exceptionnelles, le plus souvent à la suite d’un sinistre non assurable dans les termes de leur contrat d’assurance. Au-delà de ce dispositif dont la vocation est bien précise, la Mutuelle est dans une exigence de qualité en direction de ses sociétaires : une qualité de service, d’écoute, de gestion … qui tendent vers l’accessibilité pour tous à une couverture d'assurance et particulièrement pour les associations et les particuliers, sans nuire toutefois à l’équilibre technique des branches.

L’ensemble de ces qualités sont-elles faciles à appréhender par les collectivités qui souscrivent majoritairement par voie d’appels d’offres ?
En effet, les appels d’offres – vecteurs de la moins-disance – représentent 89 % du chiffre d’affaires de SMACL Assurances. Pour autant les collectivités restent attentives aux critères qualitatifs que la Mutuelle intègre dans ses réponses aux cahiers des charges et que je vous ai décrits plus haut : la formation, l’aide au diagnostic de vulnérabilité, les engagements inscrits dans notre certification ISO 9001, etc. La grande fidélité de nos sociétaires résulte sans nul doute dans la capacité de SMACL Assurances à tenir ses engagements tant assurantiels que sociétaux.




PLUS D'INFOS 
> Consultez le rapport RSE de SMACL Assurances
Toutes les actualités