Actualités
Twitter iconFacebook iconLinkedIn icon

Christian Pierret dans SMACL Infos

Publiée le 30/03/2012
Les élus, conscients de leurs responsabilités, sécurisent au mieux leurs sites

Acteur expérimenté de la vie publique, Christian Pierret mène un nouveau combat, celui des villes moyennes. Élu à la tête de la FVM en juin dernier, sa détermination s’inscrit au fronton de son dernier ouvrage, intitulé ‘‘Refusons le déclin !’’
Il répond aux questions de SMACL Infos.


Comment envisagez-vous votre mandat de trois ans à la FVM ?
« J’ai défini et exposé très clairement à mes collègues cinq priorités d’action : l’aménagement du territoire, en recherchant une meilleure mutualisation des services, de meilleurs services à la population, en faisant coïncider les périmètres intercommunaux avec les bassins de vie qui s’ordonnent autour des villes moyennes ; la mise en oeuvre d’une stratégie pour gagner la bataille économique dans laquelle la dimension européenne et internationale est incontournable ; le renforcement de la formation, de la recherche, et de l’innovation ; le renforcement de la cohésion sociale à travers le rayonnement culturel ; et enfin la sécurisation et le développement des ressources. »

La FVM entend donc influer sur les différentes politiques publiques ?
« Comme vous pouvez le noter, nous sommes exigeants vis-à-vis des pouvoirs publics ; nous le sommes avec nous-mêmes et nous le serons de plus en plus avec l’État. »

Dans le domaine de la gestion des risques également ?
« Les 200 adhérents de la FVM – des villes de 20 000 à 100 000 habitants et leurs communautés – sont préoccupés par le risque de désengagement de l’État dans la politique de prévention des risques, comme ceux liés aux violences urbaines. On le comprend d’autant mieux lorsque l’on sait, grâce à notre Observatoire des finances, que la part des polices d’assurance représente au moins 2 % du budget de fonctionnement des villes, ce qui est loin d’être négligeable financièrement ! Voilà pourquoi nous sommes aussi très attentifs à la question du montant des franchises. »

Quelle couverture assurantielle recherchez-vous en priorité ?
« On constate au sein du réseau une très grande variété de modalités de couverture des biens, entre assurances et provisions. Concrètement, les transports, la cantine scolaire et les activités hors temps scolaire, la collecte des déchets, l’entretien des espaces verts et les interventions dans les installations d’assainissement sont probablement les services qui cumulent à eux seuls l’essentiel des risques des agents des collectivités.
Mais au-delà de la question du choix assurantiel, les élus, conscients de leurs responsabilités, sécurisent au mieux leurs sites et achètent le matériel le mieux approprié. La formation des personnels constitue aussi une étape très importante pour ce type de prévention. Concernant les biens, la question des risques naturels est évidemment majeure. »
Consultez l'article dans son intégralité...


A lire également dans SMACL Infos
  • Sociétés publiques locales : une nouvelle alternative de gestion ?
  • Frelon asiatique : un plan national pour le déloger ?
  • Réglementation : les fêtes foraines
  • ATTF : "les mises en cause professionnelles laissent la place à des conflits internes"
  • Sport et handicaps : comment faire en pratique ?
  • Conjoncture ; des dirigeants d'associations pessimistes mais toujours motivés
  • Don du sang : organiser une collecte
  • Réglementation : constructions de jardin
  • Permis : juste une mise aux points
  • SMACL Santé : paritarisme et mutualité, les territoriaux montreront le chemin !
  • "Avec 1000 € par an, une commune de 20 agents peut financer la garantie de maintien de traitement à hauteur de 25%"
  • Olivier Mourot : "Santé et prévoyance : un thème central pour le dialogue social"
  • Diversité : l'expérience du CG Loire-Atlantique
Toutes les actualités